Remember Ruben -Mongo Beti


Résumé du Livre publié aux Editions “Serpent à Plumes”

1958, sur tout le continent Africain résonne les chants d’indépendance et de libération. L’oppresseur a un nom et personne n’en veut plus. Les deux guerres mondiales, la confrontation avec la faiblesse de l’homme blanc (oui ce n’est pas un Dieu, il peut pleurer, mourir, faire preuve de lâcheté) a été consommée et l’Africain veut prendre sa place.

Le Roman

Nous revenons quelques décennies plus tôt et nous rencontrons Mor-Zamba, enfant perdu dont les turpitudes dans le village d’Ekoumdoum démontre déjà des effets néfastes de la colonisation dans le tissu social africain. Cet enfant va grandir, sera proie du colon, va découvrir la ville, et avec elle va découvrir la résistance.

Par cette belle épopée, Mongo Beti de son vrai nom “Alexandre Biyidi”nous dépeint l’évolution du Cameroun vers l’indépendance. Une indépendance fantôme, une indépendance pour laquelle beaucoup ont bataillé dans l’ombre mais très peu ont récolté les lauriers. En mêlant fiction et réalité, l’auteur fait le récit de souvenirs inédits (l’incendie de Kola-Kola A.K.A. New-Bell, bidonville célèbre de la capitale économique DOUALA) et compare la lutte de l’Union des Populations Camerounaises (U.P. C) à une épopée grecque. Mor-Zamba deviendra le symbole involontaire d’une génération qui avait dit NON à l’oppression, emmenée par son célèbre leader Ruben UM NYOBE.

C’est un roman essentiel à lire pour comprendre, cette Afrique qui change, cette Afrique qui voulait autre chose. C’est un roman essentiel à lire pour nous rappeler que le combat ne s’est pas arrêté. C’est un roman pour nous rappeler que les Ruben (UM NYOBE), Patrice (LUMUMBA), Thomas (SANKARA), ou encore Steve (BIKO) de notre continent ne sont pas morts pour rien. A lire sans modération.
Notes sur l’auteur

L’un des plus grands auteurs de sa génération. Il a été de tous les combats: colonisation, décolonisation, dictatures, corruption, arrivisme. Il a tout dénoncé. Il meurt en 2001. L’Afrique a perdu une grande voix.

XoXo,

AKS♥

9 responses to “Remember Ruben -Mongo Beti

  1. Pingback: La Ruine Presque Cocasse d’un Polichinelle-Mongo BETI | La Bibliothèque qui ne brûle Pas·

  2. Pingback: Ruben Um Nyobe, Portrait! | La Bibliothèque qui ne brûle Pas·

  3. Pingback: Un Jour, Une Vie, 24 Avril 1960 | La Bibliothèque qui ne brûle Pas·

  4. Pingback: Ruben Um Nyobe, Portrait! | La Bibliothèque qui ne brûle Pas·

  5. Pingback: Et si l’Afrique m’était Contée | La Bibliothèque qui ne brûle Pas·

  6. Nos héros morts pour la liberté.Morts pour notre liberté!!Nous nous devons tous de continuer leur combat et de ne jamais oublier qu’ils ont combattus et payés de leurs vies pour l’évolution et l’indépendance de nos Etats…Ne pas les oublier et transmettre cet héritage aux générations à venir,telle est notre mission fils et filles de l’Afrique.

    Like

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s