Voix d’Afrique – Part I


Hello Peeps,

Alors parlons un peu musique. « Voix d’Afrique » : c’est le nom d’un dossier qui existe dans ma bibliothèque musicale depuis un bon nombre d’années et qui a toujours su faire mon bonheur. « Voix d’Afrique » c’est tout simplement un dossier regroupant les artistes féminines africaines que j’ai pu découvrir au cours des dernières annnées’. Le dossier n’est pas exhaustif et sûrement pas représentatif du continent mais il est un fidèle reflet de mes goûts. Un article ne suffira certainement pas. Celui-ci sera donc le premier d’une série avec au programme:  Grace Decca (Cameroun), Annie-Flore Batchielillys (Gabon), le groupe Makoma (Congo-Brazzaville), Angelique Kidjo (Bénin).

Grace Decca 

Cette dame a une place spéciale dans mon cœur. Originaire du Cameroun tout comme moi, ses chansons et ses chorégraphies ont bercé mon enfance. Issue d’une famille de musiciens, elle commence tôt auprès de sommités du rythme Makossa (rythme entrainant aux sonorités traditionnelles inspirées de la danse traditionnelle de l’ethnie Douala au Cameroun, le kossa) ,  tels que l’auteur-compositeur Toto Guillaume. Elle chante en Douala (ethnie camerounaise) et chante l’amour. Dans ma bibliothèque, je possède  trois de ces albums (palmarès incomplet).

Mes chansons préférées sont:

  1. « Mambo Mwa Njo » issue de son album « Doî la Mulema » (1993), vidéo plus bas.
  1. « Ndolo (PaRt 2) » issue de l’album « Donnne –moi un peu d’amour »(2001)
  1. « Muna Ndoki » issue de l’album « Appelle-moi Princesse » (1998).

Annie-Flore Batchielillys

Annie-Flore est gabonaise. Annie-Flore a la musique dans les « tripes ». L’écouter c’est voyager, faire un tour en moi-même et ressortir grandie. Je pense que tout le monde a eu ces moments dans la vie où on se sent triste , abattu, et on broie du noir. Un peu comme Richard Bona (tel que décrit ici), Annie-Flore a été cette compagne de vie invisible, meilleure amie des moments difficiles. J’ai écouté plusieurs de ces albums mais le meilleur demeure pour moi « Diboty »(2002). Pour lui, pas de chanson préférée. Cet album à lui seul, est une ode, un poème lyrique que j’ai toujours grand plaisir à écouter. Je l’ai écouté pour la première fois en des circonstances très douloureuses, et il a contribué à m’apaiser.  Je suis donc une vraie fan de cette artiste exceptionnelle. Si vous souhaitez écouter une seule chanson, écoutez “Le Chant c’est mon champ“, belle description de la relation entre un être passionné et la musique. L’audio ci-après

Makoma

Pour ce groupe, je vais tricher un peu. Makoma est en effet composé de filles ET de garçons. C’est un ensemble de gospel congolais, tous frères et sœurs. Toutefois, Makoma c’est avant tout les filles. Louer Dieu sur un rythme « Dance » très enlevé, voilà un principe que j’ai toujours apprécié. Très chrétienne, je ne considère pas ma foi comme quelque chose de ringard, ou qui devrait se restreindre aux conversations à l’église. Makoma fut l’un des premiers groupes en Afrique à vulgariser la musique Gospel. Je vous invite à découvrir :

  1. « Natamboli » issue de l’album « Nzambe Na Bomoyi » (1999)
  1. « Mokonzi na Bakonzi » entendez « King of Kings », titre issu de l’album éponyme (2002)

Angelique Kidjo

Une boule d’énergie à revendre, tout droit venu du Bénin. Une fierté africaine car son talent internationalement reconnu, lui a valu des collaborations avec les plus grands. Elle s’est même permise le luxe d’en inviter quelques-uns (ma chérie Alicia Keys par exemple) sur son dernier album « Djin Djin ».

Cette dame est éclectique. Elle parle et chante couramment dans cinq langues: anglais, français, fon, yoruba et mina. Elle utilise des rythmes traditionels, s’essaie parfois aux beats électroniques, proposent des ballades, des rythmes endiablés, ou encore des chansons engagées. C’est une dame de cœur car toujours présente sur des compilations à but caritatif lorsque le besoin s’en fait sentir. Son engagement et la qualité de sa musique en ont fait une icône. Elle a plusieurs fois été lauréate des prestigieux Grammy Awards dans la catégorie “Meilleur album de musiques du monde” et a figuré dans le classement Forbes des quarante célébrités les plus importantes en Afrique, en tant que la première femme et en 4ème position (lire ici)

Je m’amuse toujours toute seule de notre rencontre musicale. Elle a trâiné dans ma bibliothèque musicale près de deux ans sans que je ne m’y interesse jusqu’au jour où je tombe au hasard sur elle. Depuis, je suis fan!!! Mes tubes incontestables sont:

  1. « Bahia » de l’album « Black Ivory Soul » (2002) ,
  1. « Wombo Lombo » issu de l’album “Fifa” (1996),
  1. sa reprise de « Pearls » de Sade accompagné de Josh Groban & Carlos Santana (pas des moindres) ainsi que « Gimme Shelter » ft Joss Stone, deux titres extraits de l’album « Djin Djin » (2007).

 

 

Je m’arrête ici. Ce n’est qu’un début. N’ayez aucun doute, je vous reparlerai de mes voix d’Afrique. J’attends vos commentaires. Quelles sont vos chanteuses africaines préférées, vos morceaux préférés et pourquoi ? J’ai déjà hâte de vous lire.. Bisous mes chers « BiblioVores »

XoXo

AKS♥

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s