Soundiata Keita ou l’épopée Mandingue


Il était une fois, un empire en Afrique de l’Ouest.
Il était une fois un homme, un héros visionnaire.
Son empire s’appelera Mali.
On lui donnera le nom de Soundiata Keita, son totem, le buffle.

Ma passion pour l’Afrique, belle et majestueuse est née en classe de 5ème (en 1997) au travers de mon cours d’histoire. Le programme de cette année là, couvrait la succession d’empires qui a mené l’Afrique de l’Ouest quelques siècles auparavant: Empire du Ghana puis Empire du Mali puis Empire du Songhay, puis royaumes du Kanem-Bornou. Le nom de Soundiata Keita me marquera à jamais et fera de moi une jeune fille fière d’appartenir au plus beau continent du monde. Place à l’histoire…

L’histoire du grand Keita, fondateur de l’Empire du Mali, a traversé les âges au travers d’un conte légendaire, une épopée de griot, rendue document écrit par Djibril Tamsir Niare (Soundjata ou l’épopée mandingue, Présence Africaine, 1960) et portée à l’écran par le réalisateur burkinabé Dani Kouyaté dans le film (1995) “Keita! L’héritage du griot” (que j’ai eu la chance de regarder).  Je ne souhaite donc pas ici refaire l’histoire de Soundiata. Je m’attarderai plutôt sur quelques faits marquants, qui cristallisent mon attachement à ce personnage historique.

Lignage, et enfance.

Soundiata est le fils de Naré Maghan Konaté, roi du Manding (actuelle Guinnée)  et de Sogolon Kondé (la femme-buffle), deuxième femme, d’une extrême laideur, mais réputée détentrice de grands pouvoirs magiques. Il vient au monde le 11 Août 1190 après 17 mois de gestation dans le ventre de sa mère (selon la légende).

Marchant à quatre pattes pendant les premières années de sa vie, il est sujet constant de raillerie de la part de sa belle-mère Sassouma Bérété. Une ènième moquerie de cette dernière (“J’aime mieux un fils qui marche sur deux jambes qu’un lion qui se traine par terre.”) sera le déclic pour le jeune Keita. A l’aide d’un baton royal, il se redressera et en guise d’offrande à sa mère, ira lui déraciner un baobab tout entier. Une légende est née!

Exil et Prise de Pouvoir.

A la mort de son père, et malgré la volonté de ce dernier, son frère aîné Dankaran Toumani prend le pouvoir et condamne sa mère et lui (ainsi que sa soeur et son frère adoptif) à l’exil. Ils s’installeront après de nombreuses tribulations dans le royaume de Mena dont il deviendra le vice-roi (Kan-Koro-Sigui) quelques années après à lâge de 18 ans.

Du fond de cette nouvelle patrie, le jeune Soundiata recevra la délégation du Manding, à la recherche d’un sauveur. Le royaume de son père avait en effet été décimé par Soumaouro Kanté, roi de Sosso, réputé grand sorcier et homme d’une grande cruauté. Il avait au passage fait tuer les dix frères de Soundiata (faisant de lui le seul mâle demeurant de la descendance de son père) et épousé de force l’une de ses soeurs.

Soundiata accepte son destin et lance l’offensive contre Soumaouro. Il aura raison de ce dernier lors de la célèbre bataille de Kirina en 1235, qui marque sa prise de pouvoir.

Le Mansa

Soundiata fédère l’ensemble des royaumes autour du Mandeng, autour d’une grande confédération qui deviendra l’Empire du Mali. Il fera de Niani, sa ville de naissance, la capitale de Son Empire. Il nomme les chefs des armées commes gouverneurs de province, établit une autorité administrative et économique fortte. Il est ainsi à l’origine de la célèbre “Charte du Mandén” qui abolit notamment l’esclavage et précise les règles de vie en société au sein de l’Empire du Mali. A sa mort en 1255 (20 ans de règne), l’Empire du Mali s’étend de la Côte Atlantique au Moyen Niger.

 Héritage

Soundiata Keita au vu des quelques faits mentionnés plus hauts, symbolise quelques-unes des valeurs africaines qui me sont chères:

  • L’amour de la famille et en particulier de la mère: Soundiata se battra toujours pour sa famille. Sa mère, source d’inspiration et de respect est au coeur de son ascension. Ainsi, il se décide à marcher  pour lui rendre son honneur perdu. Quelle belle image.
  • La Sagesse: Son poste de vice-roi à 18 ans ou encore La Charte du Mandé en sont de beaux exemples. Soundiata est un homme sage et réfléchi. Il fait les choses avec un souci d’équité et de grandeur. Cette sagesse est l’une des sources de la transmission de cette belle épopée.
  • Sky only is our limit/ l’ambition: Soundiata est appelé à la rescousse pour sauver un royaume et ira jusqu’ à construire un empire. De nos jours, nombreux sont ces jeunes africains, entrepreneurs, artistes, sportifs, qui marquent le monde. Ils ne se contentent pas d’être reconnus dans leurs pays mais de plus en plus veulent être les meilleurs du monde. Je suis certaine que chacun de nous à en esprit, un exemple.

Pour ces raisons et tout simplement pour la beauté de son histoire, j’ai voulu vous parler de l’illustre SOUNDIATA KEITA. Puisse sa légende vous inspirer à donner chaque jour le meilleur de vous-mêmes. Proudly African, Yes I am!

XoXo

AKS♥

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s