In Memoriam- Soweto Uprising-16 June 1976


Un certain 16 Juin 1976, le monde s’éveillait sur un crime sans pareil. Quelque part en Afrique, un pas vers l’horreur avait été franchi. L’apartheid, système inique initié en Afrique Du Sud pour séparer “noirs et blancs” avait désormais un goût de sang.

Soweto Uprising 16 June 1976

1st victim Hector Pieterson

Des enfants, élèves d’école primaire et du collège s’étaient soulevés. Ils se révoltaient contre une nouvelle loi qui imposait l’Afrikaans (langue du colon, synonyme d’oppression) comme seule langue officielle dans les écoles publiques. Ces enfants avaient déserté l’école pour la rue en vue d’une marche pacifique. Ils étaient tous désarmés. La police répondit par des tirs à balles réelles. Un écolier de 13 ans est tué (Hector Pieterson), des centaines d’autres suivront, ainsi que des milliers de blessés. Ce sera le début d’une révolte retentissante dans les Townships de Soweto. C’est d’ailleurs cette révolte qui est mise en scène dans le film Sarafina (bien que ce dernier se situe historiquement plus tard.) dont je vous ai parlé ICI.

Le 16 Juin 1991, il sera instauré une journée de l’enfant africain en souvenir de ces enfants innocents qui perdirent la vie en défendant leurs droits.

L’enfant africain est courageux. L’enfant africain est bien trop souvent engagé. L’enfant africain pourrait croire qu’il est né avec un retard sur le reste du monde. Toutefois l’enfant africain est a contrario béni. Il est béni d’être né sur la terre “Afrique”. Il est béni d’avoir de qui tenir avec les hommes d’exception qui ont traversé son histoire. L’enfant africain doit être fier de ses origines, de son patrimoine et confiant en son avenir malgré les difficultés auquel il fait souvent face.

Cependant l’enfant africain reste et demeure un enfant. C’est un enfant qui trop souvent voit ses droits bafoués. De ce fait, je tiens à rappeler qu’il a lui aussi droit à l’amour, à l’attention et à la protection de ses droits fondamentaux!

Dans quelques heures, nous serons le 16 Juin. Permettez-moi donc de célébrer l’enfance africaine. Accordez-moi une minute de silence pour les enfants qui perdirent leur vie à Soweto un certain 16 Juin 1976. Accordez-moi une minute de silence pour tous les autres enfants africains sacrifiés sur l’autel de la guerre et de l’injustice. Permettez-moi d’espérer un avenir meilleur pour ces enfants. Fière de ma terre, fière de mon héritage. Proudly African!

XoXo,

AKS♥

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s