Les Tresseurs De Corde-Jean Pliya


“…Le tresseur de corde a un rôle plus important. En effet, sans corde, qui peut goûter la fraîcheur de l’eau et préparer le repas…..Un chef mérite le respect si tel un tresseur de corde, il donne les moyens de calmer la faim et la soif..” Les Tresseurs de Corde, P233, Jean PLIYA. Editions Hatier Collection Monde Noir Poche

Tel est le tresseur de corde, et tels sont les tresseurs de corde dont notre belle Afrique a besoin. Belle image de Jean Pliya pour ce chef d’oeuvre écriture que j’ai pris quelques semaines, ou plutôt quelques années à lire et comprendre.

En effet, pour la petite histoire, j‘achète “Les Tresseurs de Corde”, il y a près de dix ans aujourd’hui mais je ne parviens pas à le lire. Les vingt premières pages m’apparaissent insipides, banales et je l’abandonne dans un coin de ma bibliothèque. Dans le cadre de mes aventures avec “La Biblio”, je me décide à m’y remettre en Juin 2014. La lecture est au départ toujours aussi laborieuse, je n’accroche pas et reste scotchée pendant des semaines à la page 28. Au fil des pages, quelque chose se passe en moi, et peu à peu, interrompre ma lecture me parait impossible. La magie a opéré!

Oui, “Les Tresseurs de Corde” c’est avant tout une fable, un conte lent dans lequel on épie l’être humain et on analyse ses pensées, ses envies dans les moindre détails. Cet être humain c’est Trabi, jeune fonctionnaire dans un pays quelconque d’Afrique, au lendemain des indépendances. Une menace de complot, une accusation mensongère et une fuite précipitée changeront définitivement le cours de sa vie. De citadin endurci, il devient paysan de fortune, d’intellectuel borné, il devient penseur libre. 

Dans ce roman, on apprend pas seulement à respecter la différence (car on apprend cela oui), on apprend pas seulement à se méfier des dogmes, on apprend surtout à s’ouvrir à l’autre, à se remettre en question et à prendre la vie avec beaucoup de simplicité. En ouvrant “Les Tresseurs de Corde”, je pensais me pencher sur un roman habituel de l’Afrique du début des indépendances, pamphlet probable contre la dictature et ses abus. Au final, je découvre un manuel de vie, et j’en sors grandie. La leçon aura attendue dix ans, un rappel s’il en était qu’ “il faut obéir au temps” (Selon Shakespeare)!

En résumé, “Les Tresseurs de Corde” est:

  • Publié aux Editions Présence Africaine depuis 1987
  • Un roman de l’auteur Béninois, Jean Pliya, né en 1931. Vous pouvez aussi découvrir sa “succulente”pièce de théâtre “La Sécrétaire Particulière”
  • Une histoire se déroulant dans un pays imaginaire la République du Bokeli. Vous pouvez l’imaginer dans n’importe quel coin d’Afrique, libre à vous.
  • Une histoire d’amour (oui, oui d’Amour) entre Trabi (personnage principal) et une jeune femme (forcément), que je vous laisse découvrir..
  • Un roman à lire, relire, partager, aimer, acheter, en bref…
  • Un chef d’oeuvre!

XoXO

AKS♥

2 responses to “Les Tresseurs De Corde-Jean Pliya

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s