“Le Ventre de l’Atlantique”, Fatou DIOME.


collage_20150529231539131

«On sera riches ensemble, ou on va se noyer tous ensemble». Ces paroles résonnent encore dans ma tête comme si je les avais entendues hier. Elles font échos, tant le propos qui a précédé a été poignant, passionné et sincère. Certains parmi vous qui lirez ces quelques lignes auront peut-être reconnu cette fameuse réplique de Fatou DIOME auteure à succès, lors de son récent passage dans une célèbre émission télévisée.

La voir ainsi m’a donné envie de (re)découvrir son œuvre, à savoir ce magnifique récit qu’est « Le Ventre de l’Atlantique ». En effet, après m’être précipité le jour qui suivait dans une librairie pour l’acquérir, je me suis rendu compte au fil des pages que je tournais avec délectation, que j’avais déjà il y a quelques années, lu cette histoire.

L’histoire de Salie, jeune femme qui par choix (ou par fatalité), se retrouve à vivre loin des siens, sur une terre qui n’est pas la sienne et qui ne manque pas une occasion de le lui rappeler. L’histoire de Salie, qui a abandonné les plages au sable chaud et fin de Niodior, son village natal quelque part aux confins du Sénégal, sa grand-mère qui l’a recueillie, nourrie, élevée lorsque la plupart lui tournait le dos, son petit frère Madické dit « Maldini » en référence au célèbre joueur de football italien, et plein d’autres, afin de se retrouver seule, dans son petit appartement strasbourgeois, froid, austère, et qui lui enlève un peu plus chaque jour, la liberté qu’elle a pu connaître en grandissant sur cette terre niodioroise.

C’est aussi l’histoire de deux cultures, qui se dévisagent, se choquent et s’affrontent tout en se rencontrant à peine. D’un côté, l’Afrique et ses enfants, certains, démunis et désabusés, qui rêvent de cieux plus agréables, d’un soleil moins brûlant, d’un sable transformé en neige, cette poudre blanche tombée comme la manne du ciel, et qu’ils n’ont l’occasion de ne voir qu’en songe. De l’autre, l’Occident, tout puissant, regardant de haut cette terre africaine, et qui coûte que coûte, fait payer à ceux qui s’y aventurent, le lourd tribut d’avoir osé y mettre les pieds, d’avoir abandonné leur soleil de plomb et leur condition qu’il n’envie pas.

« Le Ventre de l’Atlantique » c’est l’histoire du poids qui pèse sur celui qui part et qui dans les pensées de ceux qu’il laisse derrière lui, s’en va vers de verts pâturages, qui peut enfin goûter à un quotidien meilleur, et qui doit à tout prix, veiller au bien être matériel des siens, peu importe son lot de tribulations occidentales. « Le Ventre de l’Atlantique » c’est celui qui revient triomphant, glorieux, sanctifié par des biens qu’il a pu acquérir là bas, et qui ici devient roi, siège parmi les sages et les anciens tant il est respecté, quelles que soient les épreuves, les humiliations qu’il a pu subir pour survivre. « Le Ventre de l’Atlantique » c’est l’histoire d’un homme réaliste, dont l’expérience européenne lui a appris que l’herbe n’est pas nécessairement plus digeste ailleurs, et qui essaie tant bien que mal de le faire comprendre aux jeunes générations qui l’entourent. « Le Ventre de l’Atlantique » est bien des choses, mais c’est en somme l’espoir, le rêve, la désillusion et le drame.

Mon plaisir, loin d’être intact, a été décuplé à la relecture de livre, tant j’avais en tête à chaque moment la voix de  qui y résonnait. Elle me lisait ces lignes, elle me les contait. Elle m’emmenait dans son univers, et me permettait d’y voyager, de me soumettre à sa réalité. J’espère que vous accepterez son (mon ?) invitation au voyage.

Cédric!!!

2 responses to ““Le Ventre de l’Atlantique”, Fatou DIOME.

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s