Les petits garçons naissent des étoiles- Emmanuel Dongala


Dongala-Emmanuel-B-Les-Petits-Garcons-Naissent-Aussi-Des-Etoiles-Livre-896549421_L“Les Petits garçons naissent des étoiles”, ainsi pense t-on au pays de Matapari Michel, fils de l’instituteur, l’enfant qui ne devait pas naître, ce triplé né deux jours après ses frères jumeaux.

Dans cet oeuvre poétique, Emmanuel Dongala (encore lui), nous emmène en Afrique Centrale, dans un pays qui ressemble à tant d’autres, dans un certain Congo, avec son héros Matapari, tout comme Voltaire nous fit parcourir le monde avec son célèbre “Candide”.

Matapari est un garçon charmant que j’ai personnellement beaucoup apprécié. Toujours la bonne pique, une curiosité qui n’a de cesse de nous étonner et une vision tellement naïve de la vie, qu’on souhaiterait pouvoir la lui voler, le temps d’un jour. Oui j’aurais bien voulu pour quelques jours, être comme Matapari, voir le monde sans sa cruauté, sa froideur, son horreur. 

Matapari dans sa candeur nous décrit encore plus froidement son pays, indépendant sur les papiers mais au final encore si dépendant mentalement. Il nous parle de ce pays où le peuple est constamment à la recherche de son sauveur. Il nous parle de ce pays où chacun essaie de tirer son épingle du jeu, notamment avec beaucoup de doigté de la part de son oncle Boula Boula (un temps numéro deux du régime). Il nous parle de son grand-père, et de son père tous les deux instituteurs, ces âmes éprises de liberté, au point d’en avoir vécu les conséquences difficiles dans leurs propres vies. Il nous parle de sa mère. Il nous parle de science, du théorème de Fermat et quant à moi, il m’a parlé de vie, il m’a parlé d’espoir, il m’a parlé de curiosité intellectuelle, il m’a parlé de si belles choses que j’aurais voulu ne jamais m’arrêter de le lire.

Mais voilà Matapari finit bien par terminer son récit. Emmanuel Dongala finit bien par mettre un point final à sa belle histoire. La poésie doit s’arrêter, il faut revenir à la vie actuelle et décider si oui ou non, on souhaite basculer dans le monde et ses vicissitudes avec l’âme touchante de Matapari ou demeurer affaissé et meurtri par notre sort (bon j’exagère, disons que je fais aussi de la poésie).

“Les Petits garçons naissent aussi des étoiles” est un pamphlet contre la mendicité politique, le fanatisme réligieux (avec ces prêtres catholiques si gentiment moqués), la gabégie, le détournement absurde de deniers publics, c’est un pamphlet contre une Afrique meurtrie par ses politiciens voyous.

“Les Petits garçons naissent aussi des étoiles” c’est une ode à l’intelligence, une ode à la science, une ode à l’ouverture d’esprit, une ode à une observation objective de la vie, et surtout du monde.

Je suis sortie de ma lecture grandie, pleine d’espoir et admirative. C’est un plaisir de vous parler de littérature Africaine, lorsqu’il existe des auteurs comme Emmanuel Dongala pour écrire des oeuvres comme “Les petits garçons naissent aussi des étoiles” et nous parler de belles personnes comme Matapari.

XoXo,

AKS♥

2 responses to “Les petits garçons naissent des étoiles- Emmanuel Dongala

  1. Reblogged this on Determined African and commented:

    “Les Petits garçons naissent aussi des étoiles” est un pamphlet contre la mendicité politique, le fanatisme réligieux (avec ces prêtres catholiques si gentiment moqués), la gabégie, le détournement absurde de deniers publics, c’est un pamphlet contre une Afrique meurtrie par ses politiciens voyous.

    Liked by 2 people

Discussing is more fun

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s